TÉLÉCHARGER GNOME 3.4


16 févr. L'icône rouge permet de télécharger chaque page du wiki visitée au format PDF et la grise au format ODT → ODT PDF Export. est la deuxième version de GNOME depuis paru en avril .. Si vous voulez essayer GNOME , vous pouvez télécharger l'une de nos images live. 28 avr. Pour l'instant oublions les souvenirs et passons aux choses plus sérieuses en essayant de mettre en place Gnome sur la nouvelle version.

Nom: GNOME 3.4
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:40.22 Megabytes

TÉLÉCHARGER GNOME 3.4

C'est l'interface par défaut d'Ubuntu depuis la version GNOME Shell a pour but de fournir les fonctions essentielles d'interface entre l'ordinateur et l'utilisateur, comme le chargement d'applications et la gestion des fenêtres. GNOME Shell prend avantage des dernières avancées technologiques des cartes graphiques modernes et introduit des concepts d'interface utilisateur novateurs afin de produire une expérience simple, moderne, épurée et plaisante. Mutter agit aussi comme un compositeur graphique ça réalise des effets visuels en stockant provisoirement les images dans une mémoire tampon pour les modifier avant de les afficher , et utilise à ce titre l'accélération graphique proposée par votre matériel. Le gestionnaire de session de GNOME détecte automatiquement si le pilote de votre carte graphique est capable de faire pleinement fonctionner GNOME Shell, et si c'est impossible, un mode de rendu logiciel émulation de l'accélération graphique matérielle est utilisé pilote graphique LLVMpipe. Conséquences de cet aspect technique : l'interface semblera lente sur les ordinateurs anciens ou ceux aux pilotes peu performants ; le gestionnaire de fenêtres est intégré au processus gnome-shell, si l'un plante, l'autre aussi!

Comme promis lors de l'installation de Gnome , Cet article présente une manière de paramétré Gnome avec l'utilitaire Gnome Tweak Tool. 17 janv. Squeeze comprend GNOME Wheezy comprend GNOME Options. Il y a quatre options pour installer GNOME avec Debian. 4 avr. je vous conseille de tester GNOME grâce à ce magnifique Live CD qui L' ISO se télécharge ici et vous n'aurez plus qu'à la graver pour. Au final, GNOME est une étape importante dans l'utilisabilité du bureau, j' en entends parler et j'ai pas trouvé où télécharger ni une distribution qui l'a. GNOME Shell est l'interface graphique par défaut de l'environnement de bureau GNOME 3. C'est l'interface par défaut d'Ubuntu depuis la version (Artful.

Les barres de défilement ont été mises à jour pour 3. Les nouvelles barres prennent moins de place et les petits boutons de défilement pas à pas, qui sont parfois difficiles d'accès, ont été enlevés. Nous avons aussi revisité les boutons compteurs. Les nouveaux bouttons sont beaucoup plus faciles à utiliser et de surcroît ils sont très jolis.

Lorsqu'elles sont maximisées, certaines applications vont cacher leur barre de menus.

Testez Gnome 3.4 facilement

Ainsi il y a plus de place pour l'application. Une multitude de petites améliorations Dans un soucis d'amélioration continue, cette version a été polie sur de nombreuses faces, résultant en un grand nombre de petites améliorations, qui ensemble apportent une grande amélioration de la qualité générale.

Le thème général a été retravaillé. Beaucoup de petits changements sont subtils, mais dans l'ensemble, les applications sont beaucoup plus jolies. Une nouvelle initiative du nom de Tous les détails comptent en anglais s'est concentrée sur l'amélioration de la qualité de la vue d'ensemble pour cette version.

Grâce à ces efforts, de nombreux petits détails ont été soignés, y compris de meilleures étiquettes pour les lanceurs d'applications, de nouvelles étiquettes et légendes pour les fenêtres, une meilleure navigation au clavier, des styles de texte plus lisibles et un dash plus simple à utiliser. Le retour de Wanda le poisson! Cherchez et vous serez récompensé. Notre enregistreur de captures vidéo intégré produit maintenant des vidéo plus fluides tout en utilisant moins de ressources.

La disposition visuelle des dialogues modaux a été améliorée depuis 3. Le résultat est nettement plus beau. Les fenêtres surgissantes de notification sont maintenant plus intelligentes et vont éviter le pointeur de souris ou de pavé tactile, pour ne pas se mettre sur votre chemin. Une autre amélioration importante pour les notifications est que le tiroir de messagerie, qui affiche un résumé de vos notifications, est désormais montré si vous n'avez pas interagi avec votre appareil pendant un petit moment.

Il en devient plus aisé d'être au fait des conversations en cours ou des messages laissés sans réponse. Dans les versions précédentes, le défilement du contenu pouvait être un peu abrupt. Versions Si vous voulez disposer de la session "GNOME" normale par exemple afin de mieux pouvoir personnaliser votre environnement , il faudra installer le paquet gnome-session.

Modifier Protocoles Ces sessions sont disponibles avec le protocole Wayland ou bien le protocole X11 "Xorg". C'est généralement Xorg qui est utilisé par défaut sauf pour la version Si vous rencontrez des bugs tels que : Erreurs en faisant un glisser-déposer ; Impossibilité de corrompre ses données en lançant une application graphique avec sudo en dépit de tout bon sens ; Crashs de GNOME Shell qui ferment la session brutalement ; etc.

Alors il est possible que vous soyez sur Wayland, si cela vous gêne n'hésitez pas à revenir à Xorg depuis le gestionnaire de connexion. Théoriquement plus sécurisées et performantes, les sessions Wayland sont encore mal supportées par certaines applications et extensions. Des incompatibilités avec certains pilotes de cartes graphiques sont aussi à prévoir, et des limitations sont à prendre en compte.

La session Xorg reste toujours accessible en cas de besoin. De droite à gauche, on y trouve les éléments suivants : Le menu système Gérer le son, la luminosité, le micro, la connexion internet, le bluetooth, la batterie, la session quitter la session, verrouiller, éteindre, redémarrer, etc.

Optionnellement, immédiatement à gauche de ce menu, on peut trouver : si plusieurs dispositions de clavier sont installées, le menu "Disposition du clavier" ; si des options d'accessibilité sont actives, le menu "Accessibilité" ; si des extensions sont installées, divers icônes, menus ou applets. L'horloge Au centre, l'horloge : cliquer dessus donne accès au calendrier, aux notifications depuis Ubuntu Dans les versions antérieures d'Ubuntu à Accès à la vue des activités Tout à gauche, un bouton donne accès à la vue des activités : en cliquant sur Activités, ou en "cognant" la souris dans ce coin de l'écran, on ouvre la vue des activités.

Exemples d'utilisation des extensions

Modifier Dans la vue activités, on distingue : La recherche En haut, un champ de recherche. Dès que la vue activités s'ouvre, ce que l'on tape au clavier va dans ce champ et est recherché. On peut rechercher des applications pour y accéder de manière rapide, mais aussi des fichiers, des contacts, des caractères unicode, des documents, des photos, des notes, etc. L'ordre des résultats de recherche est paramétrable via les paramètres système.

À suivre. La version 3. Pas étonnant pour un logiciel initié début octobre !

Le rendu en fenêtre flottante n'est pas très fini. Une boîte de dialogue de premier lancement apparaît.

GNOME avec Debian

Elle permet de choisir de stocker les contacts localement ou en ligne. Lorsqu'on choisit une photo comme avatar, on peut désormais la rogner. Empathy commence lui aussi sa migration pour devenir Discussion. L'assistant de création de compte à l'initialisation a été fusionné dans l'assistant de création de compte de base. La géolocalisation du contact sur une carte complète ces informations. En conséquence, le connecteur telepathy-butterfly pour la gestion de l'ancien protocole MSN a été abandonné.

Il faut désormais utiliser le connecteur telepathy-haze. Haze est la bibliothèque de gestion de protocoles de messagerie instantanée de Pidgin. Empathy s'intègre avec Contacts pour afficher les contacts et les lier entre eux pour créer des méta-contacts. Empathy propose l'installation de Contacts via PackageKit s'il n'est pas installé.

Gestion hybride des documents Documents gère maintenant les collections. Une collection est un concept popularisé par Google Doc pour regrouper les documents à la fois hiérarchiquement et par étiquettes.

Documents implémente les collections en utilisant à la fois l'API de Google pour les documents distants et les collections définies localement par l'utilisateur.

L'interface évolue. La barre latérale disparaît. Pour ce qui est de la recherche, la barre de recherche est présentée à la demande. L'explorateur de fichiers Nautilus prépare sa transformation pour devenir l'application Files , en parallèle à Documents. L'historique n'est plus limité à dix jours. Les performances sont au rendez-vous, la compatibilité aussi.

Encore du travail donc, avant de voir une distribution choisir Epiphany par défaut!

Le gestionnaire de mots de passe et clefs de chiffrement Seahorse implémente l'identification par carte à puce avec PKCS La recherche et les filtres sont fusionnés en une recherche unique, qui est mise en avant. Le trousseau par défaut est listé, plutôt qu'une arborescence des trousseaux, sachant que l'écrasante majorité des utilisateurs n'a qu'un trousseau. Le moniteur système suit aussi le mouvement dans l'interface avec l'abandon de la barre d'état, qui était vide!

On appréciera la restauration de la position de la fenêtre, auparavant, seule la taille était préservée d'un lancement à l'autre. Certaines informations auraient dû être récupérées depuis ConsoleKit autre technologie Fedora , qu'est-ce qu'apporte systemd à part centraliser?

Installation

En tout cas, le support de systemd est optionnel. Pour information, la première publication date de , avec les premiers commits en C'était l'époque de HAL. Outre le passage aux dernières technologies, l'objectif même de l'application a été repensé, avec l'aide du concepteur principal des interfaces GNOME 3, Jon McCann. Pour l'utilisateur lambda, rien n'a fondamentalement changé. La principale différence est le passage de tableau de gros boutons à des menus contextuels. Seule l'interface a été allégée.

La boîte de dialogue a été pensée pour être le plus proche de la simple édition d'une ligne fstab avec son éditeur favori.

Un des atouts de ce genre d'interface est la validation des paramètres, à l'instar de l'éditeur de sources. Pratique pour une opération pas si courante.

Charge au technicien d'utiliser les commandes adéquates en terminal. L'utilitaire de disque conserve toujours son intérêt pour présenter une vision technique globale des volumes de stockage. Chaque modification du système est répercutée dans l'interface, grâce aux notifications de udev.

Les identifiants techniques de périphériques ne sont pas abstraits, mais au contraire présentés, sélectionnables pour être copiés dans son terminal. Cela évite de cliquer en vain pour activer le wifi.